STANLEY ENOW


Né à Bamenda, au nord-ouest du Cameroun, rappeur, animateur de radio et de télévision, doubleur et producteur, Stanley Ebai Enow aka Stanley Enow s’illustre en 2013 avec son single Hein Père, remixé en featuring avec le rappeur sud-africain Fabriazio Langford FAB. En 2014, il est le premier rappeur Camerounais à rempoter un MTV Africa Music Awards, dans la catégorie « Révélation de l’année », à Durban en Afrique du Sud. Cette récompense fait de lui la locomotive de l’afro-rap camerounais.

Ses débuts

D’origine Bayangi, d’où son surnom de Bayangi Boy, Stanley Enow grandit à Bafoussam, la capitale de la région Nord-Ouest du Cameroun, où il fait ses études primaires puis secondaires au Lycée Bilingue Gouvernemental. C’est à cette époque qu’il commence à écrire des textes de rap et à s’adonner au break-dance (smurf). En 2007, il rejoint le chef-lieu de la région du Littoral pour suivre des cours de journalisme et de communication à l’Université de Douala. Plus tard, sa participation à Groove et à Cocktail Hit Parade, deux émissions musicales très populaires au Cameroun, le révèle au grand public. Stanley Enow ne veut pas s’arrêter là. Il fait des performances sur plusieurs radios privées où il anime des émissions, est invité au show musical de Mboa TV, une télévision privée camerounaise consacrée à la culture et à la musique africaine, et prête à sa voix à un spot publicitaire de MTN Group, une compagnie sud-africaine de télécommunications présente dans 22 pays du monde, dont 16 en Afrique.

« Hein Père », premier single, premier hit

Son premier single Hein Père, sorti en juin 2013 et chanté en argot, en pidgin, en anglais ou en français, connaît un énorme succès (plus de 760.000 vues sur youtube). Et ses paroles sur le quotidien des Camerounais – chômage, éducation des jeunes, travail, égalité des sexes, amélioration de la condition de la femme – font de cette chanson un véritable hymne à la jeunesse camerounaise qui se reconnaît dans ses textes. Classé dans le Top 10 de Trace Africa, et N°1 de la liste des hits camerounais de Reverbnation, Hein Père lui vaut sa première récompense : « Révélation de la musique africaine de l’Année », décernée par Trace TV. La chanson lui offrira d’autres plusieurs prix : « Meilleure vidéo de l’année 2013 » aux Balafon Music Awards, « Artiste masculin de l’année » et « Artiste Urbain de l’année » aux premiers Cameroun Académie Awards 2013.
Cette même année, il est nominé « Artiste de l’année » aux Canal d’Or 10ème Edition (Canal 2 International Awards) 2013, « Meilleur artiste masculin d’Afrique Centrale » et « Meilleur nouvel artiste de l’année » aux African Muzik Magazine Music Awards 2014 à Dallas, Texas (USA).
Hein Père sortira en mars 2014 dans une version remix, en featuring avec le rappeur sud-africain F.A.B., né Fabriazio Langford.

TumbuBoss

En 2014, Stanley Enow sort le single TumbuBoss, ainsi qu’un EP 4 titres TumbuBoss – Version Deluxe. (Tumbu « chenille » et Boss « patron ») symbolise la transformation de la chenille en papillon, celui qui part de rien pour devenir un boss, qui quitte les ghettos pour les quartiers huppés. Dans le clip, on voit plusieurs signes extérieurs de richesse : jet privé, jeep Hummer, Porsche Panamera S. Stanley Enow lance ainsi un message à la jeunesse : « il faut croire en rêves avec force du labeur, car seul le travil paie. »
La même année 2014, Stanley Enow devient le premier rappeur camerounais à remporter un MTV Africa Music Awards, dans la catégorie « Révélation de l’année », à Durban en Afrique du Sud, devenant ainsi le fer de lance de l’afro-rap camerounais. Il remportera d’autres prix cette année-là : « Meilleur artiste masculin d’Afrique Centrale » aux African Muzik Magazine Awards et « Révélation de l’année » aux African Muzik Magazine Awards. Quant à la vidéo de la chanson, elle est l’oeuvre de Shamak Allharamadji, jeune réalisateur et concepteur vidéo camerounais originaire de Douala.

Stanley Enow et Nyanda

En mars 2014, Stanley Enow fait un featuring sur le single Slippery When Wet (Remix) de la chanteuse jamaïcaine Nyanda, du duo de R&B/dancehall/reggae Brick & Lace, composé des sœurs Nyanda et Nailah Thorbourne. Il est aussi invité, avec Olamide, sur le single Black Commando (Made of Black song) de Fuse ODG. En octobre, il sort Njama Njama Cow, un single annonçant son futur album Soldier ike My Papa. Enregistré avec le rappeur ghanéen Sarkodie et produit par Shamack Allharamadji, Njama Njama Cow est nominé « Meilleure vidéo » aux Canal d’Or 10ème Edition (Canal 2 International Awards) 2015.
L’année 2015 voit Stanley Enow participer aux singles du Nigérian 2Face Idibia (How E Go Be) et Gasha(Black I Am), et enregistrer King Kong, en featuring avec DJ Neptune. Cet opus lui vaut d’être nommé « Révélation musicale » et « Artiste de musique urbaine » de l’année 2015, aux Canal 2’Or, une cérémonie récompensant les acteurs culturels du Cameroun.

Fondateur du groupe Motherland Empire, comprenant Motherland Muzik (label) et Motherland Clothing (fashion), Stanley Enow désire découvrir, accompagner et promouvoir de jeunes talents et contribuer à l’amélioration de la condition de la femme, espérant qu’il y aura plus de voix féminines dans le milieu du hip-hop camerounais.

Commentaires

laissez vos commentaires